Les éditions dédient ce site à toutes les femmes qui n’ont cessé de nourrir la revue Etoiles d’Encre de leurs textes, leur poésie, leur art, la chaleur de leur solidarité et de leur indulgence

 

Contributrices à la revue Etoiles d’encre 1

Publié dans LES AUTEURES

Biographies

Dalila Abidi : née au Creusot, petite ville de Saône et Loire, en 1966. Son père immigré algérien est arrivé en France vers 1950, sa mère l'a suivi en 1958. Dalila est le numéro 8 d'une fratrie de 9 enfants. Elle a fait des études de lettres à Dijon, et est devenue professeure agrégée de lettres. Elle exerce dans un lycée dijonnais. Son rapport à l'Algérie est assez compliqué, elle toujours vécu en France, comprend parfaitement la langue algérienne mais ne la pratique pas. Depuis la mort de ses deux parents en 2009, elle est revenue sur ces terres qu'elle n'avait pas revues depuis 24 ans.

 

Danièle Aguenier-Vienne  : née en Juillet 1945, elle est interdite de Beaux-arts à l'adolescence. Rupture avec le Nord natal pour vivre « sur le motif » seule, à Paris. Mannequin couture puis photos de 18 à 26 ans. Carrière entrecoupée de séquences de stylisme de mode. Premier contact avec la terre à 28 ans aux Beaux-Arts de Pittsburgh (USA). À 35 ans, émancipation conjugale et création d'une société diffusant ses créations fabriquées en Italie. Inspirée par les volumes du corps, en désir de rupture avec les clichés pétrifiants, travaille la terre, cuite, puis patinée bronze. À 60 ans, retraite dans son atelier de Beaugency : cherche à imprimer de ses mains, dans la glaise, l'instantané du mouvement du corps pris par une émotion.

 

Christiane Aguiar : 83 ans, nouvelliste, a publié des textes dans un recueil et des revues. Elle a été lauréate de nombreux concours littéraires de nouvelles. Elle a publié Vous vieillissez ? Nous aussi... correspondance avec Dominique Godfard en septembre 2009 aux éd. Chèvre-feuille étoilée.

 

Mahia Alonso : journaliste à Nananews après des études à La sorbonne. elle aime le théâtre et écrire.

 

Hamou Ait Mokrane, qui a inspiré « Conte pour Hamou » (étoiles d'encre n° 45-46, suite publié en entier dans le n° 49/50) a posé ses yeux d'homme sensuel sur des images de femmes, en croisant les regards avec une collègue et un ami qui l'accompagnent dans ses lignes en jeu de miroirs dans la carte blanche du n° 47.


 Comasia Aquario : vit en Italie, à Martina Franca (Tarante). Elle a publié des livres de poèmes : "La mia lunga sciarpa azzurra", "Nuova editrice Apulia", 1993, "L'istante del non-tempo", 1996 et "Vesto il vento, Lietocolle libri", 2003. Ses textes ont été traduits en français par Angela Biancofiore pour les revues "Prévue" (1999) et "Souffles" (2000).

 

Olympia Alberti a publié une trentaine de livres (poèmes, romans, nouvelles, essais, récits). Quelques prix littéraires. A enseigné 15 ans la littérature comparée à la Faculté des Lettres de Nice, elle anime conférences et ateliers d'écriture. Dans La Prophétie de la rivière  éd.Ramsay, 2008) elle donne la parole à une ancienne esclave dans un roman-monologue, qui évoque une grande figure de la libération des femmes au xixe siècle en Amérique

 

Marie-Noël Arras : Enseignante, lectrice à haute voix et animatrice culturelle reconvertie à l'édition, elle est actuellement directrice de la publication aux éditions Chèvre-feuille étoilée et co-rédactrice en Chef de la revue Etoiles d'Encre. Elle se partage entre Sidi-Bel-Abbès et Montpellieret réalise la mise en page des ouvrages des éditions. Elle a publié Entière ou la réparation de l'excision aux éd. Chèvre-feuille étoilée en 2008 et de nombreuses nouvelles dans la revue.

 

Sofia Barão : Née à Lisbonne au Portugal il y a 35 ans. Elle vit à Paris. Adjoint du patrimoine dans un musée et plasticienne. Publiée en 2008 dans l'anthologie Poésie du monde aux éd. Les dossiers d'Aquitaine, publiée également dans une anthologie au Portugal aux Editions Popsul.

 

Michèle Bayar : Michèle Bayar est née à Oran. Comédienne et auteure de nombreux romans pour enfants dont en 2003 « La clef des sages » éd. Petit à petit et « Silence Complice » aux éd. Magnard dont nous avons parlé dans la revue. Elle mène en parallèle des études universitaires et artistiques. Elle anime de nombreux ateliers d'écriture dont un de cyber-écriture pour la jeunesse entre le Sud de la France et le Maghreb. Elle a déjà fait cette expérience entre enfants algériens et français à Oran et Sidi-Bel-Abbès.

 

Sadia Barèche : Titulaire d’une maîtrise et d’un DESS, Sadia Barèche fut fondée de pouvoir de première classe dans une banque. Elle a fréquenté dix années durant les cours de l’École Pratique des Hautes Etudes tout en y assurant la coordination des écoles doctorales et la réalisation de la revue de la Société savante de l’établissement. Elle est aujourd’hui correctrice dans une maison d’édition à Paris et consacre ses loisirs à la promotion des cultures du Maghreb. Elle a réalisé en 2010 le documentaire « Sur les traces de Taos Amrouche »

 

Denise Bénaquin : Née à Alexandrie, elle vit et travaille à Paris , Meudon et Sèvres. Enseignante, psychothérapeute, conteuse, elle a fondé "l'Association des Conteurs de Sèvres". Elle est membre fondatrice de l'Association Française de Psychothérapie dans l'Approche Centrée sur la Personne. Elle a participé au Plan de Formation continue des Enseignants à partir de 1982 pour promouvoir d'autres façons d'enseigner. Conteuse depuis une quinzaine d'années, elle anime des ateliers à partir des contes : « Le conte, un chemin vers soi et vers l'autre ».  

 

Latifa Bensalem Manseri : Vit à Alger et consacre sa retraite de cadre en gestion à l'écriture. Ses poèmes et manuscrits, en particulier une biographie Le destin de Akli attendent d'être édités.

 

Claude Ber :  Agrégée de Lettres, elle a enseigné en Lycée et à l'Université et reste, actuellement chargée d'un cours à sciences po..  Site :https://www.claude-ber.org/. Claude Ber a publié une dizaine d'ouvrages, principalement en poésie et théâtre : La Mort n'est jamais comme, Prix International de poésie Ivan Goll, Sinon la TransparenceLa Prima Donna suivi de L'Auteurdutexte(création scène Nationale du Merlan à Marseille), Orphée Market (création scène nationale de Châteauroux) parus et réédités aux éditions de l'Amandier,Lieu des Epars, Ed. Gallimard, Monologue du preneur de son pour sept figures, Ed. Via-Valeriano-Léo Scheer (création Théâtre Antoine Vitez Aix en Pvce).  Elle participe à des ouvrages collectifs (La langue à l'oeuvre, Maison des Ecrivains- Ed. Presse du réel, Couleurs Solides Ed. Marsa, Métamorphoses éd. Seghers, Anthologie Amicale des Poètes des Parvis Poétiques éd. La passe du vent, Estampillé Ed. Transignum, Anthologie Séghers 2008, ...) ou en collaboration avec des plasticiens (Pixels, Livre d'artistes, Editions Presse Papier Trois Rivières Québec ...), à de nombreuses revues de poésie (Poésie  Séghers, Le Nouveau Recueil, Le Cahier du Refuge CIPM, Petite, Aujourd'hui Poèmes, Incidence, Blecker Street etc.) ainsi qu'à de multiples lectures et conférences (recueillies dans Libres paroles éd. chèvrefeuille étoilé) en France et à l'Etranger (Théâtre Molière Maison de la poésie, Centre Georges Pompidou, Maison des Ecrivains, Théâtre du Rond-Point, Festival d'Avignon, Printemps des poètes, CIPM, Fondation Saint-John- Perse, Instituts Français d'Oujda, Marrackech, Agadir, Festival de Thessalonique, Festival International  de poésie de Trois Rivières au Québec, Rencontres Unesco d'Athènes, Festival de Konakri, de Zagreb, de Banska en Roumanie  etc.). Elle est présidente du Jury du Forum Femmes Méditerranée, présidente-fondatrice  des Rencontres Européennes Evelyne Encelot et elle codirige avec Laurent Citrinot la collection poésie « Accents graves/Accents aigus » aux éditions de l'Amandier.

 

Karima Berger : Née en 1952 à Ténès, en Algérie. Elle vit en France depuis 1975 où après des études à l'Université d'Alger, elle a préparé un doctorat de sciences politiques. Elle a publié plusieurs articles et des nouvelles dans des ouvrages collectifs et dans des revues. Deux romans aux Ed. de l'Aube :"L'enfant des deux mondes, 98 et La chair et le rôdeur, 2002. Après Filiations dangereuses dans nos éditions en 2007 qui a reçu le prix Alain-Fournier, elle a publié Eclats d'Islam. Chroniques d'un itinéraire spirituel, 2009 chez Albin Michel et Toi, ma soeur étrangère aux éd. du Rocher en septembre 2012 avec Christine Ray.

 

Blandine Bergeret : 36 ans, née à Metz, vit à Rueil-Malmaison, en recherche d'emploi dans le domaine de la logistique. L'écriture est son premier amour.

 

Nassira Belloula : Née à Batna, elle est diplômée de l'école nationale des cadres de la jeunesse. Sa passion pour l'écriture va la pousser vers le journalisme. Elle assume la responsabilité de la rubrique culturelle du journal Liberté depuis 2001. Auteur de quelques ouvrages dont « Algérie massacre des Innocents » paru en France en 2000, et « Les belles algériennes » Confidences d'écrivaines (Récits) - Éditions Media Plus, Constantine, 2006.

 

Sophie Bessis : Historienne de formation, Sophie Bessis a été journaliste pendant de nombreuses années, notamment à l'hebdomadaire Jeune Afrique. Spécialiste des questions liées aux relations Nord-Sud et au développement, et de la question des femmes, essentiellement dans le monde arabe et en Afrique, elle a enseigné à l'Institut national des langues et civilisations orientales, d'abord, puis au département de sciences politiques de l'Université Paris I. Elle est actuellement chercheuse associée à l'Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS, Paris) et Secrétaire générale adjointe de la Fédération internationale des droits de l'homme (FIDH). Derniers ouvrages : L'Occident et les autres, histoire d'une suprématie, La Découverte, 2001 ; Las emergencias del mundo : economia, poder, alteridad. Ediciones Nobel, Oviedo, Espagne 2005 ; Les Arabes, les femmes, la liberté, Albin Michel, 2007 ; Dedans, dehors, Elyzad, 2010.

 

Sandra Bessis : Née en Tunisie et ayant vécu dans plusieurs pays avant de s'installer à Paris, Sandra Bessis a étudié la guitare classique et le chant parallèlement à des études littéraires. Elle interprète depuis plus de vingt ans le répertoire de la musique judéo-espagnole de l'Andalousie médiévale et de l'ensemble du pourtour méditerranéen. Elle est accueillie par de nombreuses scènes en France, en Europe et dans les pays du Maghreb. Elle a édité quatre CD, dont le dernier s'intitule Entre deux rives, chants sépharades et autres chants de la Méditerranée.

 

Françoise Bezombes : Née le 6 juillet 1952 à Chatou (Yvelines). Lectrice assidue depuis toujours, elle a découvert la littérature francophone et en particulier celle de l'Algérie pour laquelle elle s'est passionnée grâce à des cours suivis en auditrice libre à l'université de Cergy-Pontoise avec Madame Chaulet-Achour. Participe également à la revue de poésie Séquences (Club Poètes Présents).

 

Maïssa Bey : Romancière et nouvelliste, elle a publié plusieurs ouvrages aux éd. Grasset et aux éd. de l'Aube dont les plus récents : Puisque mon coeur est mort, mars 2010,  Bleu, blanc, vert en 2006, Pierre, sang, papier ou encre en 2008 et L'une et l'autre en 2009. Elle est co-fondatrice des Editions Chèvre-feuille étoilée où elle dirige la collection "Les chants de Nidaba" et co-rédactrice en chef de la revue Etoiles d'Encre. La ré-édition augmentée de son livre sur Camus, L'ombre d'un homme qui marche au soleil  que nous avons publié en 2004  est ressorti en septembre 2006.

 

Angela Biancofiore : peintre et écrivain, vit à Montpellier. Elle expose en Europe et dans le monde depuis 1984. La série de peintures intitulées Les métamorphoses du soleil a été présentée au Queens College Art center de New York en novembre 2003 ; elle a également participé à l'exposition collective Identité et appartenances, Galerie Le Arie del Tempo-Mairie de Gênes, février 2005. Site web: www.angela-biancofiore.net

 

Violette Bizieau Née en 1942 en Normandie. Tout en enseignant, elle joue au Théâtre Universitaire de Rouen, puis elle écrit deux recueils de poèmes, Sentes, et Entre chat et loup, dont certains textes sont primés. Elle revient à la scène avec le théâtre, le conte, la lecture publique, et s'essaie à l'écriture de nouvelles et de contes.

 

Michèle Blésès : A été présidente de la Cie Théàtr'Elles à Montpellier. Elle a publié des nouvelles dont certaines adaptées au théâtre. Elle collabore à Etoiles d'Encre depuis le premier numéro.

 

Chemseddoha Boraki : agrégée de Lettres Françaises est actuellement retraitée du Ministère de l'Education Nationale du Maroc et productrice de programmes à la Radio de son pays. Elle a publié de nombreux ouvrages, notamment sur la situation des femmes, animé de nombreuses émissions radio et participé à divers séminaires au Maroc, en Espagne, en Tunisie, en France. Elle est responsable du site  www.medespacefemmes.com (avec le Réseau Espace de Citoyenneté et  Imed). Elle fait de l'écriture une passion.

 

Véronick Bournel : Née en décembre 1962 à Senlis. Lors d'une maladie, à 38 ans, elle a instinctivement décidé de transcrire ses ressentis. Il lui fallait des souvenirs tangibles des ces moments pour clore ce temps suspendu. Amoureuse des mots et des images, elle a choisi de se livrer et de partager ce temps de luttes et d'espoir avec un livre Le vertige du silence, éd. Chèvre-feuille étoilée en 2007.   

 

Marie Bueno : Enseignante et depuis toujours passionnée par les arts plastiques... le jour, elle enseigne et dés que décline le soleil, elle écrit des histoires pour enfants et de la poésie

 

Pascale Bulteau : Habite aux Sables d'Olonne. Cadre dans une entreprise.

 

Brigitte Broc  : Née entre océan et forêts, elle vit aujourd'hui dans l'arrière-pays grassois. Elle parcourt les hauts plateaux du rêve, affûte ses mots à la lumière drue. Et sa musique naît, au plus secret, là où vibrent des phrases de cœur et d'étoiles, des phrases en attente d'aube. Après avoir travaillé dans l'enseignement, la communication, la traduction et l'audiovisuel, elle se consacre désormais à l'écriture. Est aussi publiée en revue et a remporté plusieurs prix de poésie. Elle présente des spectacles avec d'autres artistes dont  D'Ailes à Elles : le Voyage, un duo avec la harpiste Emeline Chatelin où musique et poésie se mêlent dans une parfaite harmonie.

 

Geneviève Briot : Vit dans la Drôme. Poésie, théâtre, récits, romans... Des séjours en Algérie dans les années 80 ont laissé une empreinte profonde dans sa vie et ses écrits. Derniers ouvrages : Un livre à la mer Marsa éditions, Najib l'enfant de la nuit L'Harmattan Jeunesse. Textes, poésies, publiés en revues Lieux d'être, Étoiles d'encre, Cairns... /https://briot-aknin.hautetfort.com/

 

Viviane Campomar : Née en 63, elle partage son temps entre l'écriture et l'enseignement de la physique-chimie en classes préparatoires. Elle a publié un roman en 2005, Chromatographies, éd. HB-Le Mot Fou, puis un recueil de nouvelles consacrées aux femmes en 2009, Entre fleurs et violences, éd. D'Un Noir Si Bleu. En 2010, un roman pour enfants à l'Harmattan, Les moustaches d'Héraclès un roman pour adolescents au Seuil Jeunesse, Pourvu que tu m'aimes et en novembre 2011 Le Complexe du spaghetti éd. D'Un Noir Si Bleu. Née de père pied-noir, Viviane Campomar garde en elle cette richesse de cultures qu'elle espère continuer de faire fructifier.

 

Monique Cerisier Ben Guiga : Après une jeunesse sarthoise et des années d'études parisiennes, Monique Cerisier Ben Guiga s'établit en Tunisie en 1969 avec son mari tunisien et leurs trois enfants binationaux. Elle y enseigne le français dans des lycées tunisiens. Elle participe à la fondation de l'Association Démocratique des Français de l'Etranger (ADFE) où elle défend le principe d'un soutien à la défense des droits de  tous les Français de Tunisie, aussi bien les personnes âgées restées seules après l'indépendance que les conjointes françaises de citoyens tunisiens et leurs enfants binationaux.
Elle est élue représentante des Français de Tunisie au Conseil Supérieur des Français à l'Etranger en 1988 puis Sénatrice représentant les Français établis hors de France en 1992 et en 2001.

Thérèse-Françoise CRASSOUS : Née le 10 mars 1939 à Amfreville la Mivoie (Seine Maritime). Publiée dans la revue "A Mots Ouverts" depuis 2006, a obtenu plusieurs prix littéraires. Dont le dernier en septembre 2010 pour le recueil de poèmes Cinglent les bateaux de nage. Son premier recueil autobiographiques Laminaires, mélange de poèmes et de textes, est paru en mars 2010. Un deuxième Au fil des courants, nouvelles sous forme de roman, est paru fin 2010.

 

Emilie Leïla Chelli : Née en 1976 à Paris d'un père tunisien et d'une mère bretonne. Elle a écrit quelques courtes pièces de théâtre pour la compagnie La Traverse qui répète à Champigny-sur-Marne. Elle a publié un article sur le théâtre amateur.

 

Christiane Chaulet Achour : née à Alger, enseigne actuellement à Cergy-Pontoise sans renoncer à ses escales algéroises. Spécialiste de la liaison entre la place et la fonction du français dans la période coloniale et post-coloniale et de l'écriture littéraire, elle a publié de nombreuses études (articles et ouvrages) sur la littérature algérienne (et plus largement maghrébine), sur la littérature du Machrek ainsi que sur la littérature antillaise. Elle est aussi attentive à tout ce qui concerne le féminin dans les productions littéraires et artistiques et à son intervention dans le champ culturel. A publié chez nous « Frantz Fanon l'importun » et « Djamel Eddine Bencheikh, une parole vive».

 

Annie Cohen : est née en 1944 à Sidi-Bel-Abbès. Elle a vécu à Alger jusqu'en 62. Puis elle s'est installée en France En 65 elle est revenue en Algérie, pays qu'elle a quitté définitivement en 67. Elle vit à Paris. Docteur en géographie, elle a publié une vingtaine d'ouvrages notamment "Le Marabout de Blida", Actes Sud 96, Folio 2000 ; "Bésame Mucho", Gallimard 98. Elle mène aussi une activité plastique. Ses oeuvres, qui mêlent dessins et rouleaux d'écriture, ont été exposées, à Beaubourg, en 91. Atteinte d'un accident vasculaire cérébral en 99, elle a relaté l'expérience de la maladie dans "La dure-mère", Gallimard, 2001 et Les cahiers bleus, Ed. du Rocher, 2004. Son dernier ouvrage : "Géographie des origines", Gallimard 2007.

Rachel Cohen est née en 1952 au Caire de parents Juifs d'Egypte de nationalité française. En 1956, elle part en bateau d'Alexandrie pour Marseille et arrive à Paris. Elle étudie la danse, la sociologie, le théâtre. Co-fondatrice de la Cie Le Théâtre Chez Vous et créatrice d'Eden Théâtre, comédienne, metteur en scène, formatrice, elle travaille sur le corps en jeu, « qu'est-ce qui anime ? ». Et elle écrit. Théâtre, récits-promenade, textes-lettres. Bientôt un roman. Sa formation de sociologue l'amène à réaliser des interviews (exemple : Mémoire d'enfance, exil) et à écrire l'histoire. Publications : Une enfance juive en Méditerranée musulmane, Bleu autour, 2012, récits inédits recueillis par Leïla Sebbar, écrivain, nouvelliste (le texte Jo et Rita est inaugural Rachel signe Rita Rachel) ; A propos du Colloque Jacques Hassoun de mémoire, mars 2009, ENS Paris, récit-promenade, Revue Nahar Misraïm juillet 2009 ; p'tite promenade d'exils, fragment paru au Grape, la transmission, 2001 (Groupe de Recherche et d'Action pour l'Enfance), le texte en son entier est en cours de publication ; avec l'Association de l'Atelier du Non Faire EPS Maison Blanche : Les aventures de Monsieur Emmanuele, 2002, récit - Les gestes de l'urgence, des gestes pour le dire, 2003, théâtre, Désir ... Non Faire ... L'Atelier, 2003, récit – Conversation de bouche à oreille à vue, trio, 2004, théâtre ; Monsieur PIN'S ou les Pin's de A à Z, Francis Bréchant éditeur, 1991-1992.

 Tiziana Colusso : Poète, écrivaine de nouvelles, pièces de théâtre, articles, scénarios. Comparatiste littéraire, elle a étudié à l'Université de Rome et de Paris (Paris-Sorbonne). Actuellement, elle est chargée des projets internationaux pour le Sindacato Nazionale Scrittori (Syndicat National des Écrivains), et a aussi été élue dès l'octobre 2005 dans le Comité (Managing Board) du Congrès Européen des Ecrivains, dont le siège est à Bruxelles. Son mandat durera jusque fin 2009. Ses dernières publications : Il sanscrito del corpo/Le sanskrit du corps, recueil de poèmes Roma, éd. Fermenti. Collection de poésie contemporaine de recherche Album Controsensi dirigée par Mario Lunetta. Un choix de textes a été traduit par la revue de poésie ARPA (France) dirigé par Gérard Bocholier en 2007. Midas au périphérique est, prose, tr. Laurent Béghin, éd. Brandes, 2005. Elle collabore avec l'encyclopédie Le Muse, éd. izioni De Agostini et y publie des textes sur des auteurs français et italiens. Elle collabore aussi aux revues Fermenti, Le Retidi dedalus on line  (www.retididedalus.it), Buddismo & Società. Elle traduit aussi des textes du français et de l'anglais dont le premier roman de Rachid Boudjedra, La répudiation (éd.it. Il ripudio, préface de Toni Maraini, Rome, Ed. Lavoro, 1993.   

 

Rosa Cortes : Née à Polop (Alicante) Espagne, elle est sociologue. Arrivée à Alger enfant, elle y a fait ses études, y a vécu et y a travaillé dans un bureau d'Etudes, l'AARDES, jusqu'en 1976. Elle a également travaillé en Espagne, et en France où elle créé et dirigé un centre de formation de langues à Lyon. Elle a contribué à Sortilèges sahariens et écrit régulièrement dans la revue.

 

Thérèse-Françoise Crassous : Elle fait partie de l'atelier d'écriture de Carole Menahem-Lilin, à Montpellier. Elle écrit des nouvelles pour Etoiles d'Encre notamment ; sa première contribution s'intitule Rester là.

 

Sigrid L Crohem étudie la Littérature et les Sciences Humaines en France et en Angleterre. Grande voyageuse et grande lectrice, elle poursuit à l'Université de Vincennes en « Economie et Sociétés » et en « Etudes féminines », une recherche sur la condition des femmes et participe aux mouvements d'émancipation. Concernée par le rapport entre l'Art et l'Histoire, elle contribue à des réalisations artistiques dans le Cinéma et la Musique (écriture de scénarios, concerts...). Elle publie dans des revues sociologiques et littéraires dont " Etoiles d'Encre ". Elle a publié le recueil de nouvelles « Célébrations intimes » aux Ed. Chèvre-feuille étoilée en février 2006. 

 

Gisèle Cuny  : Enseignante à la retraite, elle est née et a enseigné en Algérie avant de s'installer en France quelques années après l'indépendance de l'Algérie. Elle vivait en Kabylie dont elle garde un souvenir ébloui. Elle vit à Castelnau le Lez près de Montpellier.

 

Francine Danin : Professeur de lettres, elle s'intéresse particulièrement au théâtre et à la littérature régionaliste. Elle a publié les commentaires d'œuvres de Maurice Genevoix, Rémi des Rauches, Introduction, chronologie, notes et glossaire  chez Garnier-Flammarion et Raboliot, Chronologie et commentaires au Livre de poche ainsi qu'une adaptation scénique de Raboliot. Linguiste de formation, elle s'attache à la dialectologie et aux relations entre langue et histoire, s'oriente vers l'enseignement du français langue étrangère à l'université d'Orléans et se consacre aux échanges interculturels à distance. Son attirance pour la Méditerranée date de ses amitiés d'enfance normande ; elle en poursuit la découverte lors de ses premiers voyages au Proche-Orient, puis avec ses amis maghrébins.

Geneviève David : exilée jurassienne en méditerranée depuis 20 ans, sensible aux spasmes socio-économiques, aux dérives extrémistes et résolument engagée dans l'évolution de notre société parce qu'elle n'est plus une maison d'accueil pour ses enfants.

Sandrine Davin : née en 1975 à Grenoble où elle réside toujours. Déjà auteure de trois recueils de poésie, elle renouvelle l'expérience avec un quatrième recueil intitulé « En apesanteur ». Elle est également fraîchement primée par la Société des Poètes Français, dont elle est 3ème lauréate pour un concours de poésie à l'initiative de la ville de Melun. Elle a ce goût pour l'écriture depuis de nombreuses années et souhaite donner un peu de rêve, un peu de légèreté et de fraîcheur à tous ceux qui lisent ses écrits. Sandrine écrit également des chansons. Une collaboration est née avec Ludo Prel, un chanteur Belge, et une chanson a vu le jour « Il y a tant d'choses ».

 

Zakya Daoud : Journaliste et écrivaine, Zakya Daoud a été la fondatrice et la rédactrice en chef de la revue marocaine Lamalif. Elle a publié plusieurs biographies historiques, dont Abdelkrim, une épopée d'or et de sang aux éditions Séguier et Mehdi Ben Barka aux éditions Michalon. Elle est également l'auteure de plusieurs essais et de deux romans : Zaynab, reine de Marrakech et Les petits-enfants de Zaynab, éd. de l'Aube.

Geneviève de Dietrich : Née en 1948. Elle a suivi des études de Lettres à la Sorbonne, enseigné en Afrique du Nord, dans le Centre de la France, puis dans le Sud-Ouest, jusqu'à aujourd'hui. Elle sculpte la pierre et peins aussi des aquarelles qu'elle expose dans sa région. Publications : Presqu'il, poèmes en prose, Revue Traces, 1999, L'Arantèle, conte cruel, Autoédition, 2000, Le Corps de la Lettre, récit, Revue Ersatz, 2001, Une Folie, roman, éd. AIE, 2004, L'Interprète / Les Noms de nos Pères (tome 1), roman, éd. La Rose de Verre, 2006, rééd. La fontaine secrète, 2007, L'Interprète / Variations (tome 2), roman, éd. La fontaine secrète, 2006, L'Interprète / Appoggiatures (tome 3), roman, éd. La fontaine secrète, 2007, La Chambre des Dieux, roman, éd. Beylehore, 1998, rééd. La fontaine secrète, 2008, Tant de Jardins, roman, éd. La fontaine secrète, 2010. À paraître : Le Miroir d'Eau, roman, éd. La fontaine secrète, 2010.

Norlane Deliz : Elle vit à Lyon. Elle a publié deux livres aux éditions du Manuscrit : Ma bouche tordue, 2006, chronique intime mêlant prose et poésie ; Cajoleries aguicheuses, 2009, recueil de poèmes sensuels, d’un érotisme léger.  En 2010, elle compose (autoédition) Le cœur capitaine d’une funambule, recueil  de poèmes et collages en écho. Elle aime les couleurs des mots, celles de la vie, et crée régulièrement des cartes poétiques. Elle travaille à l’écriture d’un roman et a rejoint l’équipe de l’Union des Ecrivains Rhône-Alpes en tant que secrétaire-adjointe. https://norlane-deliz.blogspot.fr

 

Annick Demouzon Née en région parisienne, Annick DEMOUZON, après des études de Lettres en Sorbonne, a été un temps professeur, avant de devenir orthophoniste. Elle vit désormais dans le Sud-ouest de la France. Elle a été lauréate de plus d'une trentaine de concours de nouvelles depuis 2005. Et certaines de ses nouvelles ont été publiées en revue, en recueils collectifs ou sur internet. Une autre a été mise en onde par la RTBF-la première. Par ailleurs, un recueil de poésie est paru aux éditions Saint Germain des Prés, il y a quelques années : « Sur le chemin de l'oiseau-feuille ».Un recueil de nouvelles, Virages dangereux, est édité au Bas vénitien en septembre 2011, et un autre, A l'ombre des grands bois, a reçu le prix Prométhée de la nouvelles et est donc édité au Rocher en octobre 2011. Un jour à la mer, nouvelle extraite d'À l'ombre des grands bois, est traduite et publiée en Serbe pour le compte la Bibliothèque Nationale de Serbie – in Svetionik (Le phare), éditions POVELJA, 2012.

 

Christine Détrez : Maîtresse de conférences en sociologie à l'Ecole Normale Supérieure de Lyon. Ses principales activités de recherche portent sur les pratiques culturelles des enfants, et plus particulièrement sur le rapport qu'ils entretiennent avec la lecture. Elle s'intéresse également aux représentations du corps dans la littérature et dans le discours social et médiatique. Actuellement, elle coordonne un projet baptisé : « Ecrire sous/sans voile : Femme et écriture au Maghreb ». Cette recherche inter-méditerranéenne réunit des équipes tunisiennes, algériennes, marocaines et françaises. Sa dernière publication : à leur corps défendant : les femmes à l'épreuve du nouvel ordre moral, avec Simon Anne, Paris, Seuil, coll. « La couleur des idées », 2006 et Rien sur ma mère, roman, éd. Chèvre feuille étoilée, 2008   

 

Rodica Draghincescu : Née à Buzias, en Roumanie, vit en France, en Lorraine. Universitaire et chercheur à l'Académie roumaine (1990-2000). Écrivain, poète et essayiste bilingue (roumain et français), représentante de la nouvelle génération littéraire roumaine. Collaboratrice de nombreuses revues françaises. Elle a obtenu plusieurs prix pour sa poésie en Roumanie et le Prix spécial de la poésie francophone, décerné par l'Académie de Lettres et Beaux Arts Le Périgord , de Bordeaux, 1995, Prix Goccia di Luna du Festival international de poésie de Pomezia (Rome), 1995. Prix européen Le Lien, décerné par le Festival de Performances poétiques TERANova, Nancy-Metz, 2006. Deniers titres parus : A vau-leau, roman, ArHsens éditions, Paris 2006, Schreibenleben, interviews avec des personnalités de la culture européenne, Pop Verlag, Stuttgart 2005 https://www.draghincescu.com  

 

Patrick Duquoc, photographe qui se prête à l'illustration du genre : on peut en interpréter comme l'on veut la douceur et la dureté ; et Patrick est aussi poète (dit Pant). (carte blanche du N° 47)

 Leïla Yagoubi : peintre. L'émotion qu'elle fait passer dans la finesse des traits nous bouleverse. (carte blanche du N° 47)

 

Paula Dumont est une écrivaine qui publie assez souvent pour être invitée régulièrement dans les « Cafés du genre » de Françoise Mariotti. Dans la revue 47, elle lui a confié un texte personnel et percutant, en peu de lignes il dit toute la souffrance de l'homosexualité cachée découverte par des parents peu compréhensifs. 

 

Sylvette Dupuy  : Née à Paris, elle a été vécu en Tunisie, puis en Algérie. Etudes de lettres, New York, Toulouse puis les Cévennes, où elle se consacre à des activités liées à l'écriture et à la musique. Elle a publié un récit,  Souvenirs à Ranger, l'Harmattan, 2008 et a participé à l'écriture collective d'un témoignage sur mai 68 et les femmes, Filles de mai, éd. Bord de l'eau, 2003.

 

Evelyne Dumartheray Schneider : Première publication. Elle écrit des textes très courts, comme celui-ci, ainsi que des nouvelles érotiques sur myspace. Psychologue, passionnée de lecture et d'écriture depuis... toujours... blog myspace sous le pseudonyme de Naarah.

 

Valérie Dumas : peintre et illustratrice, elle a fait pour nous l'illustration du livre Cher Azad. Sa dernière parution Le Duc Aime le Dragon, éd. HongFei Cultures.Pour tous renseignement sur ses livres et expos voir son site https://www.valeriedumas.com

 

Hélène Échinard agrégée de l'Université est historienne des femmes. Née à Marseille, elle y a enseigné dans plusieurs grands lycées ; membre d'un groupe de recherches de la MMSH d'Aix-en-Provence et d'associations culturelles marseillaises, elle a été commissaire d'expositions pédagogiques. Elle a dirigé ou codirigé plusieurs ouvrages, souvent primés, dont Marseille au fémininle quartier Belsunce du Moyen Age à nos joursAutres Temps, 2006 ; Souvenirs de Julie Pellizzone - Journal d'une Marseillaise, t.I (1995) et t.II (2001), Publications de l'Université de Provence et Indigo-Côté-Femmes ; Marseillaises, vingt-six siècles d'Histoire, Edisud, 1999 (dictionnaire biographique dont une refonte est en cours). Elle a aussi collaboré à nombre d'autres publications.

 

Monique Foïs : De Paris. Poète, elle nous a envoyé un manuscrit.  Céline Garcia: Née en 1958 à Oran. Docteur d'Etat ès lettres, diplômée de l'Institut d'Etudes Théâtrales de Paris Sorbonne et du Conservatoire d' Art dramatique de Montpellier. Responsable du Pôle Théâtre Art dramatique au Conservatoire d'Agglomération de Béziers où elle enseigne. Viatique amoureux, Le sang d'encre, Douze règlements de contes pour adultes, Faire-part - à la vie à la mort ! Elle collabore à une Anthologie érotique publiée en 2011 chez Hermann. Elle a entrepris depuis 2009 « Le toutim », une écriture sur sa mère : Claude Senen-Garcia. www.celinegarcia.com

 

Janine Gdalia : critique littéraire, journaliste, a été directrice de collection aux éditions Jean-Claude Lattès et Albin Michel. Elle déjà publié des essais et une traduction. "Rhapsodies" est son premier recueil de poésies. 

Claire Gérard : Peintre amateur. Elle habite Clapiers à côté de Montpellier. Elle aime aussi la poésie. Elle a écrit le poème Sensualité au cours du stage de poésie animé par Huguette Bertrand à Montpellier en avril 2004.  

Sylvie Gendron  : vit au Québec (à Montréal). Nouvelliste, elle a publié de nombreux textes dans diverses revues, parmi lesquelles Art Le Sabord, XYZ, Possibles, Moebius, Virages, Zinc, Mot Dit et Brèves littéraires. Elle écrit et publie aussi des poèmes et des récits. Plusieurs de ses nouvelles ont reçu prix et distinctions. Tout récemment, en 2012, Sylvie Gendron a été la lauréate du concours de nouvelles de XYZ grâce à « Un autre hiver ». La même année, elle a été récipiendaire d'une mention du jury dans le cadre des Prix littéraires de Radio-Canada avec une nouvelle intitulée « Braconnage ». Cette année, sa nouvelle « L'edelweiss », composée à l'occasion d'un long séjour en France et de la visite de l'abbaye Saint-Martin du Canigou, est toujours en lice aux Prix littéraires de Radio-Canada. Parallèlement à son travail d'écriture, Sylvie Gendron enseigne la littérature au collège Saint-Jean-sur-Richelieu depuis plus de vingt ans. Elle signe, avec un bonheur bien visible, sa première nouvelle pour Étoiles d'encre.

 

Anne Guerber : Elle vit en région parisienne. Elle a publié un premier recueil Pulsations du temps, Tambours de chair, éd. Illador. Un second manuscrit est prêt d'où est extrait le texte de ce numéro. Elle continue son chemin dans l'écriture.

 

Julieta Gueirrero, poète et amatrice gourmande de confiture de figues, tourne avec acuité autour des liens familiaux, avec cette originalité déjà reconnue qui déconcerte et met les larmes aux yeux. 

 

Nadjet El Gharib : Née à Sidi Bel Abbès en Algérie en 1984. Elle travaille actuellement sur une thèse de doctorat en traductologieà l'université de Paris X- Nanterre. L'écriture tient dans sa vie un epolace vitale. La rencontre de Mohamed Dib d'après guerre l'a littéralement bouleversée. Elle utilise, pour le moment, un pseudo. 

 

Mechtild Gilzmer : Mechtild Gilzmer est professeure de Littérature et de Civilisation Française et Francophone à l'Université Technique de Berlin. Ses recherches ont porté sur l'histoire de l'internement des femmes en France entre 1939 et 1944. Elle a également travaillé sur la mémoire de la deuxième guerre mondiale en France. Plus récemment, elle a réalisé des recherches sur la littérature et le cinéma francophones maghrébins, et plus particulièrement sur la diaspora sépharade au Québec. 

 

Dominique Godfard : A co-publié un essai "Sociétés en éclats" avec T. Schnee, éd. Syros-Alternatives, un recueil de nouvelles "A quoi pense la vieille dame ?" éd. Côté Femmes, deux romans "L.A... P.A.M.P.A." éd. Indigo et" "Et plus si affinités" éd. Chèvre-feuille étoilée en 2004. Elle a publié de nombreux textes dans des journaux et revues. Eclats d'enfance aux éd. Le manuscrit.com.

 

Edith Hadri : Elle gère l'administration et les relations publiques pour cfe. Elle est partie intégrante de l'équipe permanente dont elle constitue le point de convergence.

 

Marie-Françoise Hua Cortada  : Transfuge tardive de la médecine c'est dans les voyages et la photographie que Marie Cortada s'épanouit rapidement et trouve son terrain de prédilection. En 2002, dans la revue Etoiles d'encre, elle publie un entretien sur son travail ainsi qu'un cours récit, Voleuse d'âmes. En 2003, avec René Huet, elle publie, aux éditions Chèvre-feuille étoilée, un agenda de photos d'enfants, Poussières d'écume. En 2005, elle publie sous le pseudonyme de Rebecca Forsythe, un roman Rinascimento, éd Le manuscrit.com.

https://marie.cortada.neuf.fr

Sagia Iaznam : habite en Autriche.Née dans le nord de la France en 1981 et a étudié les lettres modernes mention latin avant de se spécialiser dans l'enseignement du français langue étrangère. Elle enseigne le français langue et littérature aux élèves francophones du lycée international et le FLE le soir. Elle a co-écrit et mis en scène une pièce de théâtre en 2007. Elle travaille parfois en partenariat avec une association culturelle située à Vienne qui s'intéresse à la thématique de la femme dans les sociétes africaines.www.ilhemhybrida.blogspot.com

 

Catherine Jallet-Traverso : Chercheur-écrivain, elle travaille en Algérie comme traductrice freelance tout en poursuivant son étude de la correspondance de Lady Hester Stanhope, sujet de sa thèse soutenue en 2005. Elle a écrit un recueil de poèmes Les visions fugitives.

Aldona Januszewski : auteure de récits, de nouvelles et de poésie. Elle a également réalisé plusieurs courts-métrages (fiction et documentaire). Après des études d'ethnologie, de théâtre et de cinéma, elle a travaillé plusieurs années au Maghreb et en Afrique de l'Ouest. Elle a fondé Lez'Arts intervention, une association qui développe des projets culturels et artistiques. Dans ce cadre elle a organisé depuis 2004 plusieurs expositions de peintures en France et à l'étranger. En 2011 plusieurs expositions du peintre Witold Januszewski (1915-1981) seront présentées à Paris et en Pologne à l'occasion du 30e anniversaire de la mort de l'artiste.

 

Andrée Job-Querzola : Née à Sidi-Bel-Abbès, elle a quitté l'Algérie à 17 ans. A un doctorat en littérature comparée. Collabore à des revues littéraires. A publié "Le cornet de jujubes", éd. Atlantica-Séguier, 2001 qui raconte une enfance à Sidi-Bel-Abbès. Un livre sur le voyage retour dans la ville natale en 2005 est maintenant achevé.

 

Marie-Lydie Joffre : Bien qu'attirée par la peinture dès son plus jeune âge, elle opte pour des études en littérature moderne et enseignera l'anglais dans le secondaire pendant plus de 10 ans. Sa passion pour l'expression picturale grandissant, elle abandonnera sa carrière professionnelle en 1980 afin de se consacrer entièrement à son art. Après plusieurs années en Afrique du Nord, Marie-Lydie Joffre vit et travaille actuellement à Montpellier. Elle collabore régulièrement avec les éditions.

 

Michèle Juan I Cortada : Institutrice à la retraite, elle a publié aux éd. Chèvre Feuille Etoilée son premier roman « Tres de Mayo » en 2001. Elle écrit de nombreux textes et collabore à Etoiles d'Encre depuis le début.

 

Staali Keltoum : Ancienne journaliste à Révolution Africaine et Alger Républicain (de 1985 à 1991). A déjà publié : un recueil de poésie "Talisman" aux éditions Alba. Est actuellement professeur de lettres à Salon de provence

 

Aïcha Kerfah : Militante associative, Aïcha Kerfah nous a envoyé un texte en 2004 que nous avons publié dans Ecrire, pourquoi ? Depuis, elle écrit régulièrement pour chaque numéro d'Etoiles d'Encre. Elle vit à Montpellier.

 

Sarah M. Kieffer : vit à Marseille. Pianiste

 

 

Marthe Khalifa : Montpelliéraine, Marthe Kalifa propose un travail pertinent sur la déconstruction du sujet photographique par la peinture. Elle élabore chaque cliché à partir d'une longue et patiente prise de vue, avec la précision d'une entomologiste : examen d'un ballet de limaces, chien au balcon, banc de faculté, goûter d'enfants... Puis l'image est démultipliée, déconstruite et retravaillée à l'acrylique, au pastel ou à l'aide de techniques mixtes.

 

Françoise Khoury : a grandi à Beyrouth de mère française et de père libanais et réside à Paris depuis une vingtaine d'années. Après des études d'histoire et quelques errements, elle consacre son temps depuis des années à écrire et animer des ateliers écriture et photographie. Elle a publié des nouvelles dans différentes revues en France et au Canada.

 

Sarah M. Kieffer : vit à Marseille. Pianiste, elle a déjà publié un texte dans Etoiles d'encre sous le pseudonyme de Sarah M.

 

Madeleine Laïk :  voir bios du livre "Mon père"

 

Anne Lanta : Romancière et poète, A. Lanta est née en Algérie, pays qui habite presque tous ses textes. Elle a publié « Algérie, ma mémoire » et « Toutes voiles dehors » aux éd. Bouchène et « Algérie, le retour » aux éd. Chèvre Feuille Etoilée. Elle collabore à Etoiles d'Encre depuis 2002.

 

Jean Lattes : Photo-reporter à France-Dimanche, Elle, Paris-Match Life Magazine et Time pour lequel il travailla pendant plus de vingt ans. Ces photos font partie de l'exposition Six photographes en quête de banlieue, BPI, Centre Pompidou, Paris, 1977.

COMMERCIAL ET PRESSE

 

DIFFUSION

 

 

COMMANDES

A propos

Chèvre-Feuille étoilée est une édition française à vocation méditerranéenne à sa naissance, elle s'inscrit désormais dans le monde. Elle essaie de diffuser ses ouvrages ailleurs qu'en France. Elle est depuis le début diffusée en Algérie. Notre projet est de la porter dans d'autres pays, et d'autres continents où elle a déjà mis le pied...


+ d'infos

chevre-feuille.fr