Le vertige du silence de Véronick Bournel, St Maur magazine, le 12 /11/07

le . Affichages : 272

Rarement à St Maur, nous avons eu l'occasion de vous parler d'un livre tiré d'un vécu. L'auteur n'a pas hésité à raconter cette traversée que fut le parcours de sa maladie jusqu'à la guérison. Poèmes et proses alternent avec des photos qu'elle a prises il ya longtemps. Elle n'a pas hésité non plus à se mettre en scène pour retrouver les différents stades de sa maladie. C'est alors que le photographe Pascal Revellin s'est fait complice afin de renouer avec justesse avec la vérité de l'auteur. Véronick Bournel ne triche pas avec les mots. C'est à la fois sans voyeurisme et sans tabou qu'elle exprime les phases psychologiques qui ont mis à nu sa sincérité et ce don aussi pour la profondeur de l'introspection. Un livre entre témoignage et descente au fond de soi. Dans chaque texte l'on devine comme une pureté intouchable encore plus subtile que l'espoir. C'est très beau parce que sincère et dérangeant. Un livre rare qui nous intériorise et nous invite à nous regarder tel que nous sommes dans le miroir de cet intime que l'on veut éviter trop souvent comme si l'on avait peur d'une confrontation. Et puis il y a cette maladie que l'auteur ne nomme pas et qui fait partie de nos peurs collectives. Voilà pourquoi ce livre est si beau, l'auteur a su intuitivement lier le texte à des photos qui, à elles seules, valent l'achat du livre. Quant aux textes, ils sont d'une rare intensité et permettent à chacun de puiser en fonction de son vécu et même (et c'est là le tour de force) de ce qu'il n'a pas vécu.