Collection D'une fiction, l'autre

Cette collection rassemble les fictions.
Co-dirigée par Marie-Noël Arras et Maïssa Bey

 

une valise dans la tête

Écrit par Rabia,. Publié dans Collection D'une fiction, l'autre

Lire la suite...
en librairie le 17 mai

Deux voix s’appellent, se cherchent, se répondent. Lui raconte l’exil, le travail, les humiliations. Vieux travailleur maghrébin à la retraite, il est tous ces hommes au corps usé qui font encore la traversée, d’une rive à l’autre de la Méditerranée, pour rester utile, pour rester debout. « Ses mains ne travaillent plus la France. » Il arrive à la fin de sa vie et se demande à quel endroit il doit se faire enterrer : ici ou là-bas?

Elle, elle est toutes ces filles françaises d’origine maghrébine, qui ont grandi avec le silence des parents qui n’ont rien raconté de cet exil qui n’est pas le leur. Elle dit pourtant qu’il est tatoué sous sa peau. Elle raconte l’enfance, les silences et le manque. Il comble un peu l’absence, elle propose une réponse sur le dernier lieu.

D’une très grande sensibilité l’auteure dont le métier est d’être clown avec pour nom « Virgule » a une devise : « Le clown vient sur Terre pour nous donner de nos nouvelles ». Elle découvre l’Algérie à 50 ans, après la disparition de ses parents. La nécessité de tirer les fils de leur histoire a donné ce texte qui nous touche au plus profond de notre être.

Feuilletez les premières pages

Écoutez la lecture musicale d'un extrait

CLIQUEZ SUR L'IMAGE pour les détails et les commandes.

Rouges Fleurs Rouges Cris

Écrit par Rose-Marie Naime. Publié dans Collection D'une fiction, l'autre

Lire la suite...
en librairie le 12 juin

À l’écoute du monde, de son jardin d’écriture, Rose-Marie Naime nous crie ici sa colère face aux blessures faites à la terre, aux humains et en particulier aux femmes et nous offre ce bouquet incendié : « Rouges Fleurs, Rouges cris » Ces poèmes disent l’enfance où l’innocence a peu de place car très vite confrontée à la violence des hommes. Elle nous écrit l’amour toujours, l’amour des petits, des humbles, des pauvres, des migrants, des rejetés, des femmes, ses soeurs.  Les Rouges Fleurs.

Poèmes cris de douleur qui hurlent son incompréhension de la violence du monde, celle d’hier et celle d’aujourd’hui. Cris de révolte aves ses mots comme lames affûtées. Ils disent ses engagements, son militantisme de toujours, hier dans les rues de Paris aujourd’hui sur les ronds-points jaunes fleurs du Lot et Garonne.  Les Rouges Cris

Dans ce recueil Rose-Marie Naime, amoureuse de la Beauté, nous adresse une poésie existentielle, drue, puissante, toujours solidaire. Notre temps réclame de s’en imprégner et de nous en ressourcer.

Feuilletez les premières pages

CLIQUEZ SUR L'IMAGE pour les détails et les commandes.

La Mouette Rieuse

Écrit par Clara Delange. Publié dans Collection D'une fiction, l'autre

Lire la suite...
en librairie le 12 juin

Il se reflète sur ce recueil de poèmes un halo arc-en-ciel qui réfracte toutes les couleurs des vers de Clara Delange.

Pas de construction obscure, pas de messages abscons chez Clara, mais une langue claire et simple, pure et cette pureté, sa signifiance à fleur d’émotion, nous transporte, symboliquement et presque physiquement, dans un corps à corps avec l’effacement et la présence, la captivité et la liberté, la détresse et la célébration de la vie.

Clara jette sur la page les maux de la douleur et du chagrin, mais aussi les mots des joies de l’amour partagé et de l’amour donné aux autres, tous les autres.

On est éclaboussé par l’éclat incandescent des sensations, des jeux de mots, de clins d'œil, de ce qui plane au-dessus et dans le réel. Une sensibilité éperdue où l’on devine sous des vers épurés, la révolte, le cri des femmes et ce on ne sait quoi qui ressemble à de la ferveur.

Clara Delange est aussi la poète qui franchit les frontières. Dans son petit coin de silence, de solitude et d’écriture, elle ne quitte pas l’âme du monde, la poésie l’y ramène sans cesse. Ses poèmes laissent derrière eux une traînée de lumière.

 Feuilletez les premières pages

CLIQUEZ SUR L'IMAGE pour les détails et les commandes.

Les Fivettes

Écrit par Eleonora Mazzoni. Publié dans Collection D'une fiction, l'autre

Lire la suite...En librairie le 15 mai :

 

Publié en Italie où son succès fut énorme, ce roman, traduit par Paola Casadei se lit comme un journal intime, celui de Carla, une femme accomplie.

À quarante ans, elle aime enseigner Sénèque, a du charme et a rencontré l’amour avec un compagnon presque parfait. Mais tout se complique lorsqu’ils décident d’avoir un enfant…

En tentant la fécondation in vitro elle se lie d’amitié à d’autres femmes chaleureuses et solidaires, à l’hôpital ou sur les chats. Les fivettes emploient un langage bien à elles, non dénué d’humour. C’est la performance d’Eleonora Mazzoni, comédienne, qui a suivi le même parcours et parvient miraculeusement à faire de l’humour sur un thème très sérieux et parfois dramatique.

Vouloir un enfant à tout prix peut-il vous rendre dépendant ?

Un roman sur la maternité salué par de nombreuses critiques : Un début étonnant (Marie-Claire)

Un beau livre qui parle du vécu (Corriere della Sera)

Ce roman parle de la vie, des désirs, de la difficulté à les accomplir, de pourquoi nous les poursuivons et à quel prix et pourquoi nous les abandonnons (Vanity Fair)

Mazzoni lève le voile sur le monde des 'fivettes', une tribu féminine nouvelle et vitale (L'Espresso)

Carla devient le portrait résolu d'une génération de femmes qui veulent entrer dans l’âge mûr la tête haute (D di Repubblica)

Une tribu féminine et solidaire qui brise avec humour les tabous de l'horloge biologique et de l'infertilité. Une sorte de Bridget Jones à l'épreuve de la PMA ! (Grazia.fr)

Feuilletez les premières pages

et lisez cet entretien avec Eleonora Mazzoni

 

Mon pays c'est le chemin

Écrit par Nathalie Bénézét. Publié dans Collection D'une fiction, l'autre

Lire la suite...en librairie le 12 mars

Margot, adoptée enfant dans un camp de réfugiés en Éthiopie, ne sait pas répondre à la question obsédante des origines. Clémence l’a élevée au bord des étangs de Maguelone.  Interprète, Margot ne cesse de voyager et n’a que les livres et l’eau pour se rassurer. Saura-t-elle se poser pour Sullivan, qui l’a accompagnée, dans son retour aux sources, dans les pays de la Corne de l’Afrique et surtout dans les immenses camps de réfugiés du Soudan ?

Dans la continuité de son premier roman Nathalie Bénézet pose les questions de l'identité, des relations humaines et de l'écrit. Son écriture poétique naît au coeur des déchirures du monde.

Feuilletez les premières pages

En coulisses

Écrit par Caroline Fabre-Rousseau. Publié dans Collection D'une fiction, l'autre

Lire la suite...En librairie le 1er octobre

Que se passe-t-il avant un spectacle, entre la date de la commande et la première représentation ?


Quelle alchimie se crée entre une auteure, une chorégraphe, quatre danseuses et un musicien ?…


Des textes naissent et disparaissent, des pas se font et se défont, des musiques surgissent et se transforment : mystères de la création d'une œuvre, entre doutes et jubilation.

L'auteure retrace le processus de création du spectacle de danse Apparences et Dépendances de la Cie Murielle Bellin Pieds dans la lune, en tournée depuis juillet 2016 sur le territoire de l'Occitanie.

Texte complet du spectacle Apparences et Dépendances en fin d’ouvrage.

Feuilletez les premières pages 

La Formidable Histoire de Charles Pipeyroux

Écrit par Hélène Pradas-Billaud. Publié dans Collection D'une fiction, l'autre

Lire la suite...en librairie le 8 septembre 2017

 Il y a des jours où la vie bifurque.

Des jours carrefours où l’on prend le chemin de ses rêves.

Ce jour-là, Charles Pipeyroux l’a saisi. Dans son bureau au sein d’une tour, il a écouté ses envies de sens et de ciel, d’être utile et simplement lui.

Réorienter son travail est une voie que Charles, amoureux de sa femme Odile, a suivie pas à pas.

Dans l’amour au long cours, comment le changement de l’un peut-il devenir une aventure à deux ?

L’auteure pose un regard tendre et espiègle sur une vie qui pourrait être la vôtre.

Au fil des pages, Valérie Linder illustre ce roman par petites touches.

Feuilletez les premières pages 

Écoutez et regardez cette vidéo de l'auteure

La Cavalière

Écrit par Jeanne Galzy. Publié dans Collection D'une fiction, l'autre

Lire la suite...en librairie le 9 mai

La Cavalière c’est l’histoire d’une résistance : pendant la première guerre mondiale, Amédée Parazol, arrière-petite-fille et héritière d’un grand éleveur camarguais de chevaux de courses, l'aide à empêcher la réquisition de ses chevaux et les entraîne de nuit.

C’est aussi l’histoire d’un amour passionné, difficile et mouvementé. Celui d’Amédée pour une cantatrice célèbre.

Enfin c’est le troisième volet de La Surprise de vivre, chronique en 4 tomes d'une famille protestante du Languedoc écrite de 1969 à 1976 par la montpelliéraine Jeanne Galzy et publiée par Gallimard.

En ce mois de mai 2017, Montpellier célèbre les 40 ans du décès de cette écrivaine féministe en avance sur son temps, née au n° 27 Grand’Rue à Montpellier.

 

Feuilletez les premières pages

ou écoutez-les

ou encore lisez cet article de Marie-France

L'affaire Julie Hugo

Écrit par Caroline Fabre-Rousseau. Publié dans Collection D'une fiction, l'autre

Lire la suite...en librairie le 9 mai

Procès d’assises à Montpellier : un lecteur féministe a kidnappé l’auteure de La Belle-sœur de Victor H. pour l’obliger à écrire une autre fin. Parmi les jurés, Flaubert et Baudelaire, habitués des tribunaux, Edmond de Goncourt… Parmi les témoins Élisabeth Vigée Le Brun, Eugène Delacroix, Adèle Hugo… et une féministe d'aujourd'hui, Héloïse Duché, qui milite pour « La rue sans relou ».

La question « coupable ou non coupable », interroge la place des  femmes dans la société et ce sera au public d’y répondre…

Après avoir écrit La Belle-sœur de Victor H., Caroline Fabre-Rousseau reçoit un mail insolite  d’un lecteur : « Je vous suggère d’écrire une autre fin, bien qu’il s'agisse d'une biographie. » Piquée au vif, elle imagine alors cette pièce de théâtre. 

Feuilletez les premières pages

écoutez Caroline Fabre-Rousseau raconter l'histoire de Julie Hugo sur radio Clapas

Trouver en librairie

L'amer noir

Écrit par Nic Sirkis. Publié dans Collection D'une fiction, l'autre

Lire la suite...en librairie le 8 avril

Paris 8, 1999 :

Le prof vincennois sourit. Pradier lit ses notes :

— OK, c’est bon.

Il va falloir creuser le concept de sérendipité.

Tu ouvres des yeux ronds, l’air imbécile.

— Oui, la sé-ren-di-pi-té, répète-il plus doucement. Au suivant.

Le sous-titre du roman, Les Épîtres de Déni, cache les onze lettres de sérendipité.

Déni, avatar de la narratrice, qui se demande perpétuellement « comment ça marche », s’empare de ce mot pour observer le monde. La sérendipité l’entraînera dans un rail-movie initiatique sur la piste des origines secrètes de son grand-père, dans le sillon des exilés de Moldavie. De Paris à Kichinev, via Bucarest, la Transylvanie et le Delta du Danube, ce retour aux sources aidera-t-il Déni à comprendre comment le monde tourne ?

Feuilletez les premières pages  ou écoutez-les

Tumultes

Écrit par Christine Derouin. Publié dans Collection D'une fiction, l'autre

Lire la suite...en librairie le 8 février

En 1942 Hans, jeune antifasciste berlinois en fuite, rencontre Jeanne, broyée par la mort de son frère, à l’asile de Saint-Alban en Lozère. Ensemble, ils entrent en résistance, vivent trois ans dans le maquis, s’aiment en toute clandestinité et disparaissent.

En 2015, Constance, leur arrière-petite-fille veut comprendre pourquoi depuis 3 générations les femmes de la famille ont pris la fuite lorsque leur fille a eu 3 ans… Constance veut résoudre ce qu'en psychogénéalogie on nomme un syndrôme d'anniversaire.

Où est partie Jeanne le jour des 3 ans de sa fille Elsa ? S’est-elle perdue dans les rochers comme la famille veut le croire ? A-t-elle rejoint Hans ?

Constance erre dans Berlin et s’y perd. Est-ce encore possible de retrouver des traces et surtout la sérénité ? Résister à la folie des hommes, à sa propre folie, résister à la croyance familiale et vivre au-delà de ce qui est écrit… 

 

Feuilletez les premières pages

Ma fille ne t'en va pas

Écrit par Marion Poirson-Dechonne. Publié dans Collection D'une fiction, l'autre

Lire la suite...Nouveauté : Une collection. Deux visions.

"D'une fiction l'autre" ouvre une nouvelle ère : un objet-livre sobre et sans illustration laissant au texte seul la responsabilité de porter la force d'une histoire qui fait écho au quotidien...

en librairie le 9 janvier 2017

Il a déchiré l’enveloppe, déplié le papier. Il n’y avait pas grand chose d’écrit. Juste : « Maman, je pars en Syrie ».

Une mère se remet en question face à la fuite de sa fille partie faire le djihad. Aurait-elle pu voir les signes de radicalisation et intervenir à temps ?
Dans une lettre ouverte adressée à sa fille, elle raconte son passé et son présent. Serait-elle quand même partie si elle avait su ce que sa mère a vécu ?
Entre les souvenirs douloureux de sa jeunesse au Maroc et l’attente du retour éventuel de sa fille, cette mère cherche à comprendre l’incompréhensible.

Ce roman interroge sur le sentiment de culpabilité et dénonce les écueils du manque de communication entre les parents et les adolescents qui par opposition ou par recherche d’un idéal se radicalisent. Il dénonce aussi le sort réservé à certaines petites filles pauvres au Maroc ainsi que la violence des rapports hommes/femmes.

Feuilletez les premières pages et découvrez cette critique enthousiaste et ce qu'en dit la presse et les médias

Trouver en librairie

Les Etoiles de Tchernobyl

Écrit par Viviane Campomar. Publié dans Collection D'une fiction, l'autre

Lire la suite... en librairie le 8 novembre

1986, “accident nucléaire” à Tchernobyl.

2016, 30 ans après deux témoins se souviennent :

L’une, Dacha, oubliée de la nuit, qui comme chaque soir scrute les étoiles dans le ciel de Tchernobyl. Avec Mitia, son époux, Fédia et Verotchka leurs amis, ils avaient refusé de partir comme les autorités l’exigeaient.  Ils sont restés seuls pour toujours.

L’autre, Macha, sa fille, infirmière, qui a très vite compris ce qui se passait et a dérobé un flacon d’iodure de potassium juste pour son mari, ses enfants et elle.

Illustration de couverture : ©Danièle Maffray

Feuilletez les premières pages et découvrez ces belles critiques

Cri

Écrit par Janine Pham. Publié dans Collection D'une fiction, l'autre

Lire la suite...en librairie le 8 septembre

Janvier 1979, les Vietnamiens viennent libérer le Cambodge du règne des Khmers rouges.

Cri exprime la peur, mais surtout le désir de vivre.

D'une plume documentée, incisive et précise, l’auteure écrit l’horreur avec la plus grande douceur et nous entraîne sur les pas de deux êtres séparés : une petite fille et son père.

Elle déploie sous nos yeux un paysage luxuriant où se côtoient la misère la plus grande et l’humanité toujours présente des Cambodgiens.

Cette fiction, semée de poésie, de rêves et de symboles, retrace comme un voyage initiatique la terrible histoire vécue par ce peuple.

Feuilletez les premières pages !

Ou écoutez le premier chapitre.
 

 

 

Canimonde

Écrit par janine Teisson. Publié dans Collection D'une fiction, l'autre

Lire la suite...en librairie le 8 mai

Les problèmes soulevés par l’éducation au 21ème siècle ont plongé la société dans le chaos. 
Au 22ème siècle le Canimonde a trouvé une solution : les fonctions de procréation et d’éducation sont retirées aux individus. Ils n’ont plus d’enfants, mais des chiens.
Certains scientifiques les modifient même génétiquement pour leur transférer une certaine «  humanité  ». Mais les Antichiens s’organisent. 
Un jour de Noël à Montpillier, sous leur influence, Alex Trouille bascule dans la marginalité.
Le Canimonde vit-il ses dernières années ?
Dans la veine de 1984 et 2084, l’auteure, dans cette fiction à la fois drôle, satirique et tragique imagine une société totalitaire, niant son passé, qui va exploser de l’intérieur...
Feuilletez les premières pages !      ou écoutez-les !