ACCUEIL

Lire la suite...En librairie le 25 mai

Le Jardin des Plantes de Montpellier est un jardin botanique universitaire, fondé en 1593, et qui fait partie intégrante du patrimoine de la Faculté de médecine de Montpellier et de l’université de Montpellier. C’est le plus ancien jardin botanique de France et c’est aussi le terrain de prédilection de Marie-Lydie Joffre, qui était autorisée à entrer dans ce jardin le matin pour y "croquer" ses arbres, aux horaires habituellement fermés au public. Ce livre offre un bel aperçu de son cheminement, depuis les arbres monumentaux dessinés au graphite, en passant par la légèreté de lavis pigmentés, jusqu’à la ligne noir-profond des encres, tracées au calame. Marie-Lydie Joffre aime partager son regard d’artiste avec les poètes inspirés par ses arbres par ordre d’entrée en scène : Carole Menahem-Lilin, Andrée Lafon, Claire Gérard, Huguette Bertrand, Pierre Lazerges, Christine Jouhaud-Mille, Annie Devergnas.

Feuilletez les premières pages

ou visionnez-les ici :

Lire la suite...En librairie le 15 mai :

 

Publié en Italie où son succès fut énorme, ce roman, traduit par Paola Casadei se lit comme un journal intime, celui de Carla, une femme accomplie.

À quarante ans, elle aime enseigner Sénèque, a du charme et a rencontré l’amour avec un compagnon presque parfait. Mais tout se complique lorsqu’ils décident d’avoir un enfant…

En tentant la fécondation in vitro elle se lie d’amitié à d’autres femmes chaleureuses et solidaires, à l’hôpital ou sur les chats. Les fivettes emploient un langage bien à elles, non dénué d’humour. C’est la performance d’Eleonora Mazzoni, comédienne, qui a suivi le même parcours et parvient miraculeusement à faire de l’humour sur un thème très sérieux et parfois dramatique.

Vouloir un enfant à tout prix peut-il vous rendre dépendant ?

Un roman sur la maternité salué par de nombreuses critiques : Un début étonnant (Marie-Claire)

Un beau livre qui parle du vécu (Corriere della Sera)

Ce roman parle de la vie, des désirs, de la difficulté à les accomplir, de pourquoi nous les poursuivons et à quel prix et pourquoi nous les abandonnons (Vanity Fair)

Mazzoni lève le voile sur le monde des 'fivettes', une tribu féminine nouvelle et vitale (L'Espresso)

Carla devient le portrait résolu d'une génération de femmes qui veulent entrer dans l’âge mûr la tête haute (D di Repubblica)

Feuilletez les premières pages

Lire la suite...en librairie le 12 mars

Margot, adoptée enfant dans un camp de réfugiés en Éthiopie, ne sait pas répondre à la question obsédante des origines. Clémence l’a élevée au bord des étangs de Maguelone.  Interprète, Margot ne cesse de voyager et n’a que les livres et l’eau pour se rassurer. Saura-t-elle se poser pour Sullivan, qui l’a accompagnée, dans son retour aux sources, dans les pays de la Corne de l’Afrique et surtout dans les immenses camps de réfugiés du Soudan ?

Dans la continuité de son premier roman Nathalie Bénézet pose les questions de l'identité, des relations humaines et de l'écrit. Son écriture poétique naît au coeur des déchirures du monde.

Feuilletez les premières pages

Lire la suite...

En librairie le 8 février

Ce numéro Hors série est le fruit de la collaboration avec Monique Sérot-Chaïbi, membre actif de Coup de Soleil, qui a sollicité de nombreux auteurs dans le but de créer un recueil dont le produit des ventes sera entièrement reversé à SOS Méditerranée.

Depuis l’année 2000, environ 50 000 candidats à l’exil se sont noyés en Méditerranée. Cette association, créée en 2015 a sauvé plus de 26 000 vies depuis février 2016 en affrêtant l’Aquarius, un bateau qui coûte 11 000€ par jour.

Du Mali, de Mauritanie, du Maroc, d’Algérie, de Tunisie, de Palestine, de Haïti, de Belgique, d’Italie, de Martinique et de France métropolitaine, des écrivain.e.s ont offert leur plume et des artistes leurs œuvres pour cette cause commune.

Feuilletez des extraits

 

 

Lire la suite...en librairie le 8 décembre

50 ans, game ovaires ? Avec un humour grinçant, Marie Urdiales fait le bilan de ce tournant dans la vie d’une femme : la cinquantaine. Coincée entre les diktats de la presse féminine, le reflet dans le miroir, la tentation du botox et la mode du « vieillir avec zenitude », l’auteure renverse la table et vous raconte la réalité d’une quinqua traversée par les doutes mais que rien n’abat. Parce qu’à 50 ans, le sexe, l’amour, la fête, la mode, la déprime, les copines font toujours partie du quotidien. Bienvenue dans l’aire des quinquas qui nous régalent entre gym faciale, selfies puérils et lâcher prise.

 

Feuilletez les premières pages

 

Lire la suite...en librairie le 8 novembre

Pourquoi Hubert de Vérangis s’effondre-t-il brutalement dans sa belle villa, à l’heure de l’apéritif ?

L’image de ce grand bourgeois calme, élégant et attentif aux autres, recèle bien des ombres.

La statue de La Frileuse est au centre de la maison, tous les personnages tournent autour d’elle comme autour de la fascinante Clarisse.

Quel rôle joue chacun dans cet imbroglio politico-financier ?

Qui manipule qui ?

Qui est victime ?

Qui est innocent ?

Le jeu, le sexe, l’argent, l’amour, la mort tirent les ficelles. Jean, le comptable-chauffeur des Vérangis, fait le récit de l’enquête.

Lorsque le rideau tombe, la vérité a-t-elle triomphé ?

Feuilletez les premières pages