Les éditions dédient ce site à toutes les femmes qui n’ont cessé de nourrir la revue Etoiles d’Encre de leurs textes, leur poésie, leur art, la chaleur de leur solidarité et de leur indulgence

 

ACCUEIL

en librairie le 8 septembre 2017

 Il y a des jours où la vie bifurque.

Des jours carrefours où l’on prend le chemin de ses rêves.

Ce jour-là, Charles Pipeyroux l’a saisi. Dans son bureau au sein d’une tour, il a écouté ses envies de sens et de ciel, d’être utile et simplement lui.

Réorienter son travail est une voie que Charles, amoureux de sa femme Odile, a suivie pas à pas.

Dans l’amour au long cours, comment le changement de l’un peut-il devenir une aventure à deux ?

L’auteure pose un regard tendre et espiègle sur une vie qui pourrait être la vôtre.

Au fil des pages, Valérie Linder illustre ce roman par petites touches.

Feuilletez les premières pages 

Écoutez et regardez cette vidéo de l'auteure

en librairie le 9 juin

"Orléans, 1941

Hans rencontre Marguerite. Ils s’aiment profondément dans le cataclysme de la seconde guerre mondiale mais la dernière lettre que son amante a envoyée à Hans après la Libération n’aura jamais de réponse.

Qu’est devenu Hans ? Soixante ans plus tard, alors que la mémoire de Marguerite est en ruine, sa petite-fille Romane ouvre l’enquête. Elle parcourt le Périgord de village en village selon le trajet sanglant suivi autrefois par la division Das Reich. Elle fait ressurgir des crimes cachés, des secrets mal enterrés, encore assez vifs pour la mettre en danger.

Qui est enterré dans le champ maudit ?

Dans ce roman policier sur la mémoire, le passé ressurgit et se mêle au présent, pour l’empoisonner ou l’illuminer. "

 

Feuilletez les premières pages

en librairie le 9 mai

Procès d’assises à Montpellier : un lecteur féministe a kidnappé l’auteure de La Belle-sœur de Victor H. pour l’obliger à écrire une autre fin. Parmi les jurés, Flaubert et Baudelaire, habitués des tribunaux, Edmond de Goncourt… Parmi les témoins Élisabeth Vigée Le Brun, Eugène Delacroix, Adèle Hugo… et une féministe d'aujourd'hui, Héloïse Duché, qui milite pour « La rue sans relou ».

La question « coupable ou non coupable », interroge la place des  femmes dans la société et ce sera au public d’y répondre…

Après avoir écrit La Belle-sœur de Victor H., Caroline Fabre-Rousseau reçoit un mail insolite  d’un lecteur : « Je vous suggère d’écrire une autre fin, bien qu’il s'agisse d'une biographie. » Piquée au vif, elle imagine alors cette pièce de théâtre. 

Feuilletez les premières pages

écoutez Caroline Fabre-Rousseau raconter l'histoire de Julie Hugo sur radio Clapas

Trouver en librairie

en librairie le 9 mai

Frosso Axioti Vassilikioti n'écrivait jamais ou presque, mais ses paroles avaient le charme de la littérature. Michèle Petit l’a écoutée raconter sa vie, marquée par la liberté, la gaieté, l’art de vivre. Mais ce sont aussi les mémoires d’une île devenue l'une des plus célèbres de Grèce qui prennent forme dans son récit. Toute de rochers et de terre sauvage, Mykonos a poussé vers les rivages des générations de capitaines et de marins, de commerçants et d’écrivains, dont le périple d’Ukraine en Égypte, de Crimée en Italie, revit ici.

Qui lit ce texte ne peut s’en détacher. Pour la limpidité de l’écriture, pour sa poésie, pour son érudition, pour cette sensibilité à fleur de mots qui emporte le lecteur là où l’auteure veut le mener sans vraiment le dire…

Feuilletez les premières pages

en librairie le 9 mai

La Cavalière c’est l’histoire d’une résistance : pendant la première guerre mondiale, Amédée Parazol, arrière-petite-fille et héritière d’un grand éleveur camarguais de chevaux de courses, l'aide à empêcher la réquisition de ses chevaux et les entraîne de nuit.

C’est aussi l’histoire d’un amour passionné, difficile et mouvementé. Celui d’Amédée pour une cantatrice célèbre.

Enfin c’est le troisième volet de La Surprise de vivre, chronique en 4 tomes d'une famille protestante du Languedoc écrite de 1969 à 1976 par la montpelliéraine Jeanne Galzy et publiée par Gallimard.

En ce mois de mai 2017, Montpellier célèbre les 40 ans du décès de cette écrivaine féministe en avance sur son temps, née au n° 27 Grand’Rue à Montpellier.

 

Feuilletez les premières pages

ou écoutez-les

ou encore lisez cet article de Marie-France

en librairie le 8 avril

À la fin du XIIe siècle, Montpellier est une cité prospère, ouverte sur le monde. La famille des Guilhem y règne depuis huit générations. Mais dans le port de Lattes arrive un jour une jeune princesse byzantine… À travers la vie d’une famille montpelliéraine, cette fresque historique raconte les événements dramatiques qui ont marqué l’histoire de la ville, et le destin romanesque de Marie de Montpellier. Une histoire lointaine qui entre en résonance avec celle d’aujourd’hui.

Ce texte a permis à l'auteure de développer une réflexion sur la condition des femmes et des enfants dans ce haut Moyen Âge. Il lui a également permis de présenter la destinée hors du commun d'une ville cosmopolite, tolérante, ouverte sur le monde, dont les habitants luttaient déjà pour leur liberté d'agir et de penser. Ainsi, Sylvie Léonard jette ses mots dans les énigmes de l’Histoire commune des terres languedocienne et aragonaise.

Feuilletez les premières pages

Trouver en librairie

en librairie le 8 avril

Paris 8, 1999 :

Le prof vincennois sourit. Pradier lit ses notes :

— OK, c’est bon.

Il va falloir creuser le concept de sérendipité.

Tu ouvres des yeux ronds, l’air imbécile.

— Oui, la sé-ren-di-pi-té, répète-il plus doucement. Au suivant.

Le sous-titre du roman, Les Épîtres de Déni, cache les onze lettres de sérendipité.

Déni, avatar de la narratrice, qui se demande perpétuellement « comment ça marche », s’empare de ce mot pour observer le monde. La sérendipité l’entraînera dans un rail-movie initiatique sur la piste des origines secrètes de son grand-père, dans le sillon des exilés de Moldavie. De Paris à Kichinev, via Bucarest, la Transylvanie et le Delta du Danube, ce retour aux sources aidera-t-il Déni à comprendre comment le monde tourne ?

Feuilletez les premières pages  ou écoutez-les

En librairie le 8 mars

Penser la vie, voilà la tâche, écrivait Hegel. Dans le monde comme il va, n’est-ce pas aujourd’hui une urgence ?

Dans un monde entraîné dans une course aveugle au profit, à la consommation, au progrès technologique et au pouvoir, où partout les femmes, les hommes et les enfants subissent le terrorisme et la mort violente, la revue Étoiles d’encre a pour vocation d’explorer des façons de penser et de vivre porteuses de sens et d’espoir.

Plusieurs auteures comme l'écrit Behja Traversac ont ressenti l’intime besoin de dénouer l’énigme de notre présence au monde.

Penser la vie c’est ce que Cécile Oumhani avait fait avec Asli Erdoğan en 2003 dans un entretien publié dans Étoiles d’encre : Écrire Pourquoi ? Et l’on constate, 15 ans après, combien cette écrivaine militante est restée fidèle à elle-même.

Anne Lantheaume-Damville nous livre sa vision de la vie. Ses peintures et installations sont le fruit de sa contemplation.

Feuilletez les premières pages, l'édito et le poème de Rose-Marie Naime et Danièle Maffray

 

 

 

 

Comme Janus ce numéro a deux faces et dans la seconde Sabine Péglion nous offre le récit poétique d’une rencontre improbable entre des femmes du douar marocain “Tafraout N'Gaboun”, au pied d’une montagne “Imoudal”, et des françaises de Paris, les unes ayant demandé aux autres de leur apprendre à broder.

Relier dans la trame, insérer nos différences pour les croiser à la pointe de nos aiguilles, qu’elles deviennent ornements et créations, une possible autonomie. Saurons-nous faire ? Nulle certitude mais l'écoute, le goût de l'autre, cette possibilité de découvrir un pays par une porte dérobée, une lumière oblique ne peuvent que nous aider.  

Sabine Péglion ponctue son récit de poèmes écrits sur place.

Feuilletez ses premières pages

Tumultesen librairie le 8 février

En 1942 Hans, jeune antifasciste berlinois en fuite, rencontre Jeanne, broyée par la mort de son frère, à l’asile de Saint-Alban en Lozère. Ensemble, ils entrent en résistance, vivent trois ans dans le maquis, s’aiment en toute clandestinité et disparaissent.

En 2015, Constance, leur arrière-petite-fille veut comprendre pourquoi depuis 3 générations les femmes de la famille ont pris la fuite lorsque leur fille a eu 3 ans… Constance veut résoudre ce qu'en psychogénéalogie on nomme un syndrôme d'anniversaire.

Où est partie Jeanne le jour des 3 ans de sa fille Elsa ? S’est-elle perdue dans les rochers comme la famille veut le croire ? A-t-elle rejoint Hans ?

Constance erre dans Berlin et s’y perd. Est-ce encore possible de retrouver des traces et surtout la sérénité ? Résister à la folie des hommes, à sa propre folie, résister à la croyance familiale et vivre au-delà de ce qui est écrit… 

 

Feuilletez les premières pages

Nouveauté : Une collection. Deux visions.

"D'une fiction l'autre" ouvre une nouvelle ère : un objet-livre sobre et sans illustration laissant au texte seul la responsabilité de porter la force d'une histoire qui fait écho au quotidien...

en librairie le 9 janvier 2017

Il a déchiré l’enveloppe, déplié le papier. Il n’y avait pas grand chose d’écrit. Juste : « Maman, je pars en Syrie ».

Une mère se remet en question face à la fuite de sa fille partie faire le djihad. Aurait-elle pu voir les signes de radicalisation et intervenir à temps ?
Dans une lettre ouverte adressée à sa fille, elle raconte son passé et son présent. Serait-elle quand même partie si elle avait su ce que sa mère a vécu ?
Entre les souvenirs douloureux de sa jeunesse au Maroc et l’attente du retour éventuel de sa fille, cette mère cherche à comprendre l’incompréhensible.

Ce roman interroge sur le sentiment de culpabilité et dénonce les écueils du manque de communication entre les parents et les adolescents qui par opposition ou par recherche d’un idéal se radicalisent. Il dénonce aussi le sort réservé à certaines petites filles pauvres au Maroc ainsi que la violence des rapports hommes/femmes.

Feuilletez les premières pages et découvrez cette critique enthousiaste et ce qu'en dit la presse et les médias

Trouver en librairie

COMMERCIAL ET PRESSE

 

DIFFUSION

 

 

COMMANDES

A propos

Chèvre-Feuille étoilée est une édition française à vocation méditerranéenne à sa naissance, elle s'inscrit désormais dans le monde. Elle essaie de diffuser ses ouvrages ailleurs qu'en France. Elle est depuis le début diffusée en Algérie. Notre projet est de la porter dans d'autres pays, et d'autres continents où elle a déjà mis le pied...


+ d'infos

chevre-feuille.fr