Janine Gdalia

le . Publié dans LES AUTEURES

Janine GdaliaJanine Gdalia est née en Tunisie où elle a vécu jusqu'à son adolescence.
Elle en a conservé le goût des horizons, des maisons blanches et des paquebots qui ouvrent vers l'ailleurs.
Elle n'oublie pas le sable chaud des dunes dans lesquelles il a fait bon se rouler, la magie des chott et du désert commençant.
Elle y découvert la pluralité des hommes, des langages et des cultures dans une coexistence relativement harmonieuse et un enrichissement certain.
A Paris, elle fait des études de lettres à la Sorbonne ; elle se trouve vite embarquée dans une vie professionnelle consacrée tour à tour (et parfois simultanément) à la direction d'institutions culturelles, à l'édition (Directrice de Collection aux ed. Jean-Claude Lattès et Albin Michel), au journalisme et à l'écriture, enfin à l'enseignement.
Après quelques années d'enseignement du français dans le secondaire et à l'Université (DAEU Tolbiac) elle anime des ateliers d'écriture à l'Université d'Evry en structures scolaires, universitaires, associatives et de façon indépendante.
Animatrice et poète invitée au Festival de poésie "Voix Vives de Méditerranée en Méditerranée" (Sète, 2010). Et précemment au Festival de poésie "Voix de la Méditerranée" (Lodève, 2007, 2008, 2009).

Bibliographie Non Exhaustive :

Femmes et Révolution en Tunisie, entretiens, éd. Chèvre-feuille étoilée, 2013
Guide Juif de France, collectif, éd. Migdal, 1971 (documentaire).
Cultures juives méditerranéennes et orientales, collectif, éd. Syros, 1982 (documentaire).
Le Judaïsme au féminin, coauteur Annie Goldman, éd. Balland, 1985 (sociologie).
Juifs de Tunisie, collectif, éd. Le Scribe, 1989 (documentaire).
Déserts, éd. Japhet, 2007 (poésie).
Mai 68, échos du Languedoc, collectif, éd. Cap Béar, 2008 (nouvelles).
Le Pont étroit, illustrations Félix Rozen, éd. Encre et Lumière, 2008 (poésie).

Traduction :
Don Quichotte, de Miguel de Cervantes, illustrations Manuel Boix, traduit de l'espagnol, éd. Pascal, 2009 (jeunesse).
Les Juifs du mellah de Schlomo Deshen, traduction de l'anglais, éd Albin Michel, 1992 (documentaire).