Collection D'une fiction, l'autre

Cette collection rassemble les fictions.
Co-dirigée par Marie-Noël Arras et Maïssa Bey

 

Le rire d'Irène

Écrit par Suzel Grondin Pilou. Publié dans Collection D'une fiction, l'autre

Le rire d'Irène, Suzel Grondin Pilou

Clara est partie vers un ailleurs que l'on dit meilleur. 

« Non ! Lili, répliquerait-elle, pas avec moi, à moins que tu ne considères comme un ailleurs un trou rempli d'asticots. Quant au meilleur, je te laisse seule juge, ma belle...»
Les héroïnes de ce roman, qui nous arrive de la Réunion, sont deux amies. Clara, qui aime comme elle déteste, jusqu'au bout du monde. Clara l'amoureuse des mots, qui un jour se sentant trahie par eux décidera de ne plus écrire à personne et Lili, la narratrice, gaie, insouciante, qui déteste et aime comme tout le monde. Rarement jusqu'au bout. Entre elles, il y a la vie, les enfants, les voyages, les hommes, surtout ceux de Clara : Diego le cousin espagnol qui se cherche et Simon, l'Attenteur, joueur singulier qui attend Clara.

Feuilletez les premières pages

Les jours blancs

Écrit par Hélène Pradas-Billaud. Publié dans Collection D'une fiction, l'autre

Les jours blancs - Roman de Hélène Pradas-Billaud

Ta mort pourtant pousse à la vie. Une vie au présent. Ebouriffée, ouverte aux courants d’air. Insaisissable, constante et grave. Une vie amante. Une vie troublante. Si jeune au monde et sage. Une vie qui se suffit d’aimer. Une bouche à mordre quand on le dit. Vie. C’est ton absence qui me l’a appris. Au tableau noir, première du rang, je l’ai bien vu, c’était écrit lorsque tu es parti.

 « Les jours blancs, ce sont les jours sans. Sans la présence d’un être à jamais disparu. Comme tant d’autres, j’ai vécu douloureusement l’envol de mes filles. Dans le cas d’Hélène Pradas-Billaud, c’est son frère qui lui manque cruellement. Il y a tout juste dix ans, ce très jeune grand reporter [ Pierre billaud] que j’avais apprécié à RTL était tué par les talibans avec deux de ses confrères en Afghanistan. Comme elle ne pouvait plus lui parler, Hélène a écrit à Pierre. Sous forme romancée et très poétique. C’est l’enfance qui remonte des sous sols de la mémoire, leur enfance, leurs rêves, leur désir commun d’absolu. Il y a beaucoup de sensualité dans ce texte. Beaucoup d’espoir aussi en une vie meilleure, immaculée. Où va le blanc quand fond la neige ? » 

Patrick POIVRE D’ARVOR

Feuilletez les premières pages

Et la lumière en ces jardins

Écrit par Catherine Rossi. Publié dans Collection D'une fiction, l'autre

Et la lumière en ces jardins

 « De qui était-elle l’amie, l’amante ? De quel auteur ancien ? Abou Nuwas, peut-être ? Elle-même poétesse, elle portait le nom parfumé de Janane. Janane, qui signifie en arabe : cœur, âme, substance... Certains auteurs l’ont appelée Jinane : Jardin, Paradis.

Ce livre est le récit des destinées croisées de deux familles également horticoles dont l’une est une dynastie de peintres. L’histoire étrange d’une mallette de peinture en bois vernis « tombée » par hasard entre les petites mains d’un enfant au cours du dramatique exode de sa famille, et restituée quelques années plus tard comme par miracle à son légitime héritier.
Et plus tard se produira l’étonnante rencontre. Elle, Djehane, la fille de cet héritier-là, retrouve l’ancien enfant à la mallette, devenu homme et à peine plus âgé qu’elle. Elle va l’emmener de l’autre côté de la Méditerranée, dans ce pays qu’elle aime déjà… »

 (extrait de la préface de Manuelle Roche)

Feuilletez les premières pages

 

Cher Azad

Écrit par Janine Teisson. Publié dans Collection D'une fiction, l'autre

Cher Azad

Le cruel sultan Shahraiar, durant mille et une nuits fut captivé par les contes de Shéhérazade. Janine Teisson, transposant l'œuvre célèbre, met en présence Azad, le poète musicien, et la sultane Yasmina qui a pour règle de ne jouir qu'une seule nuit de ses amants et de les faire exécuter au matin. Ce cher Azad, maître des mots et de l'art érotique saura-t-il désarmer et séduire la sultane, et comme la princesse des Mille et nuits, sauver sa vie ?

Feuillletez les premières pages

 

 

 

La salle de bain d'Hortense

Écrit par Janine Teisson. Publié dans Collection D'une fiction, l'autre

La salle de bain d'Hortense - Janine Teisson

Hortense ouvre la porte.
— Mais, mais, qu’est-ce que c’est ? C’est ça ta salle de bain ?
— Oui, c’est ça, et tout fonctionne. Mais ne prends pas de bain, seulement
une douche pour aujourd’hui. Tu veux que je t’aide ?
Patricia ne répond pas. Elle est fascinée par la pierre verte veinée de noir
qui luit sous les nombreuses petites ampoules hollywoodiennes qui entourent
le grand miroir art déco.


La rencontre improbable entre Patricia, une jeune fille en rupture poursuivie par « Trois types en cuir noir et crânes rasés », et Hortense, une très vieille dame qui a plus d’un tour dans son sac, va déclencher une série d'événements dangereux, drôles ou touchants.

Feuilletez les premières pages

Plus loin que la nuit

Écrit par Cécile Oumhani. Publié dans Collection D'une fiction, l'autre

Plus loin que la nuit

Chaque livre de Cécile Oumhani est pour moi un chant de voyage. Un chant d’amour aussi. Elle exprime son humanité, l’attention qu’elle porte aux autres et dépasse les frontières pour aller à la rencontre de la vérité de chacun de ses personnages. Elle dit à sa manière, sensible et forte, les désarrois, les failles, mais aussi les désirs et la lumière que nous portons en nous. C’est pourquoi nous nous sentons si proches d’Ahlam et de May que nous allons avec elles « Plus loin que la nuit ». Maïssa Bey

« Une femme du Sud quitte famille et patrie parce qu'elle casse (avec douleur) les chaînes qui la maintiennent en servitude,
et au bout d'une longue marche se retrouve dans le Grand Nord où une femme différente et semblable veut se libérer de liens moins tragiques mais tout aussi insidieux. Roman riche, plein, nécessaire, Cécile Oumhani signe là un grand roman d'aujourd'hui. »  Hugo Marsan

De deux choses l'une

Écrit par Christine Détrez. Publié dans Collection D'une fiction, l'autre

De deux choses l'une
Jeanne et Jeanne, les sœurs siamoises, les inséparables. Vierge folle et vierge sage. Et inversement. À l’écart des autres. Il y avait elles, et nous.  

Comme dans les histoires d'enfants où dans les clairières peuvent survenir les loups, et parce que les libellules, en anglais, s'appellent dragons, c'est l'histoire d'une petite fille qui se fait manger par un ogre. C'est également l'histoire d'une amitié en miroir, entre deux Jeanne, où dans les jeux de reflets, l'une d'elle finit par se retrouver. C'est enfin l'histoire d'une rivière et de la lumière entre les feuilles, qui peut dissiper les ombres quand on apprend à la regarder.

Centaure

Écrit par Valéry Meynadier. Publié dans Collection D'une fiction, l'autre

CentaureRarement texte évoque avec autant de force la violence inouïe que peut subir une femme, des femmes. Rarement évocation du viol et de la prostitution fut aussi douloureusement, aussi intimement écrite et pourtant
renvoyant sans cesse à des faits réels. À force d’écrire, le réel nous prend en otage. Nous ne serons jamais quittes du réel ; il dépassera toujours la fiction... écrivait un jour Valéry Meynadier. Elle reste fidèle à cette idée dans ce romandocument.

voir critique sur Babelio 

et sur le blog : L'évasion et les mots... au 8 octobre

et : http://leslecturesdasphodele.wordpress.com/2011/10/18/centaure-de-valery-meynadier/

Des ailleurs impossibles

Écrit par Eugénia Patrizia Soldà. Publié dans Collection D'une fiction, l'autre

couv-des-ailleurs-impossibles.jpg

septembre 2009

Après « Itinéraire d'une délinquante juvénile», Eugénia Patrizia Solda continue pour nous son parcours et nous plonge dans la France des années 60.

A dix-sept ans, elle étouffe dans une famille dont elle ne peut accepter l'étroitesse et l'hypocrisie et se retrouve aussi confrontée à une société de classes, encore bardée de rejets et oùelle, la Ritale, peine à trouver des repères.

Avec une finesse et une justesse qui donnent le ton de ce livre, elle nous décrit une France ouvrière où, dans les ateliers de confection, l'arrogance et le mépris des chefs faisaient courber la tête des « petites mains », la France d'avant mai 68 où sont déjà perceptibles les frémissements et la révolte d'une jeunesse qui rêvait de briser les carcans.

Ce livre est la suite du récit d'Un demi siècle de la Vie d'une femme paru en 2002.

Voir les sites qui en parlent ici et

Rien sur ma mère

Écrit par Christine Détrez. Publié dans Collection D'une fiction, l'autre

Rien sur ma mère - Christine DETREZ Dans ce roman, Christine Détrez nous démontre qu'en écriture tout comme en danse la facilité et la demi-mesure n'existent pas.

De sa plume à la fois incisive et tendre et par le biais d'une composition narrative éblouissante, elle dresse le portrait d'une femme lucide qui, entre non-dits et dissonances, traque inlassablement la vérité.

Une femme en qui chacune se reconnaîtra.

actualitte.com 

Le progrès de Lyon 1 et 2

Bibliobs

Biblioblog

Séléctionné pour le Prix Méditerranée des Lycéens - Région Languedoc-Roussillon


 

Filiations dangereuses

Écrit par Karima Berger. Publié dans Collection D'une fiction, l'autre

Filiations dangereuses

Prix Alain-Fournier 2008

Filiation, paternité, identités, amour hors frontières, une énigme à plusieurs entrées.  Ce livre nous concerne tous par son exigence de vérité, par sa portée  symbolique et par l'actualité de ses thèmes.

Deux images se superposent dans ce livre. Deux figures d'hommes aux destins semblables et différents, unis par les liens du sang, par la quête des traces de l'origine, la quête obstinée, obsédante, du père.

Voir revue de presse et sitartmag

Ma mère toute bue

Écrit par Valéry Meynadier. Publié dans Collection D'une fiction, l'autre

ma mère toute bue

C'est un roman important par son thème et par l'originalité de l’écriture. Valéry est une montpelliéraine dont l’écriture, forte, poétique et peut-être même violente, nous fait découvrir le monde à la fois dur et émouvant dans lequel baignent les deux personnages clés de son roman. Face à l’alcool, une adolescente vit, avec sa mère, une descente aux enfers...

Voir articles dans la revue de presse

article de Caroline Brizard

Algérie, le retour

Écrit par Anne Lanta. Publié dans Collection D'une fiction, l'autre

Algérie, le retour RECIT AUTOBIOGRAPHIQUE

« Le ‘‘retour’’ d’Anne Lanta n’est certes pas un récit dont le but serait de livrer aux lecteurs ses conclusions sur la situation politique du pays revisité après tant d’années. Mais, ses observations judicieuses - celles de l’amie inconditionnelle d’un peuple qu’elle admire et aime passionnément - font, de ces pages, un témoignage particulièrement attachant, éclairant et utile sur cette Algérie d’aujourd’hui « son Algérie », qui continue de porter sa confiance et ses espérances. »

Célébrations intimes

Écrit par Sigrid L. Crohem. Publié dans Collection D'une fiction, l'autre

image-couv-celebrations.jpg NOUVELLES
Sigrid L. Crohem

« Ces nouvelles imprégnées d’une atmosphère mêlant la chair, la sensualité à l’art, à la beauté, nous forcent à accepter cette seule vérité, à savoir que tout, oui tout et surtout l’illusoire éternité de l’amour est éphémère et que seuls demeurent les instants capturés goutte à goutte dans l’écoulement inexorable du temps. »

Corde raide

Écrit par Geneviève Roch. Publié dans Collection D'une fiction, l'autre

Corde raide de Geneviève Roch NOUVELLES

« Pourquoi est-il si difficile d’admettre […] que c’est la violence qui règle nos rapports ? Voici le maître mot qui relie les textes ici réunis. Violence des mots, violence du nondit, violence au quotidien… La violence est aveugle et pourtant… elle ne saurait effacer ‘‘la douceur de l’air’’ conclut en filigrane l’auteur de ces très beaux textes. »