Les arbres ne nous oublient pas

le . Publié dans Collection D'un espace, l'autre

couv Les arbresen librairie le 8 janvier

Mercier-Lacombe/Sfisef 2015

Invitée à revoir les lieux de son enfance, la ferme coloniale de Terre du vent, Michèle Perret a surtout senti émerger l’indicible d’un passé de violences et de joies qui affleure encore dans l’Algérie moderne.

Des villas d’Aïn el Turk au cimetière de Sfisef/Mercier-Lacombe, son village, des petits bistrots d’Oran aux glaciers de Bel Abbès, sur les autoroutes chinoises ou dans la mythique forêt de Guetarnia, dans les fermes abandonnées, dans la mémoire de hommes, dans les robes pimpantes des filles, dans les appels à la prière couverts par le chant des merles et jusque dans les fantômes de la ferme de son père, elle a traqué les souvenirs diffus du passé français de cette terre et découvert l’étonnant appétit de bonheur des Algériens.

Entre émotion et sourire, cette histoire décrypte comme peu l’ont fait la tragédie qu’ont vécue – et que vivent encore – deux peuples qui n’étaient pas aussi ennemis qu’on a bien voulu le leur faire croire.

Récit accompagné de photos d'hier et d'aujourd'hui.

feuilletez les premières pages

Lire cette toute première critique de Babou et celle-ci de Maïa Alonso ou encore celle-là de Bigmammy et le jour de la sortie de ce livre la très belle et juste critique de Daniel Fattore

ou encore celle de Djilali Bencheikh

Trouver en librairie


 

Détails

Récit
Format : 15 x 21 cm
Pages : 140
 

978-2-36795-100-3
15,00 €


Voir le produit dans la boutique

auteure

Michele PerretMichèle Perret, née en Algérie, est agrégée de lettres modernes et professeur honoraire des Universités, médiéviste, linguiste et romancière, est spécialiste de l’histoire de la langue française. Dans ses écrits littéraires, elle s’intéresse surtout au Maghreb colonial et post colonial.

 

 

quatrième de couverture

Les arbres verso